Cellule MC Hana Umami Red

Cellule MC bas niveau

Diamant Microline

Cantilever en Bore

Made in Japan

En savoir plus

Marque : HANA

3 690,00 €

En stock
Livré sous 3 à 4 jours Disponible sous
1 à 2 semaines

+ -

MPLMUHA008

+ Wishlists

  • Une équipe à votre écoute

  • Des produits de qualité

  • Livraison rapide et sécurisée

  • Paiement sécurisé 3x sans frais dès 1000€ d'achat

Description

Après l’énorme succès de la cellule Hana SL et plus récemment de la Hana ML, le constructeur japonais revient avec un produit beaucoup plus ambitieux en s’aventurant dans une gamme où peu de constructeurs vraiment sérieux est présent.

Hana Umami Red : corps

La cellule Hana Umami Red est très belle ! Le corps est en Duralium, un alliage à base d'aluminium (95 %), de cuivre (4 %) et de magnésium/manganèse (1 %). Ce matériau propose d’excellentes propriétés amortissantes et n’offre pas de résonances indésirables dans le spectre audible.

Il reçoit une finition très « japonisante », une laque Urushi teintée rouge. Cette procédure complexe consiste en une sous-couche peinte en noir Urushi, associé à un processus de coloration rouge incorporant une fine poudre d'argent. A cela est ensuite ajoutée une couche de laque finale avec plusieurs étapes de polissage.

L’impression « Hana » en Kangi est réalisée avec de la poudre d'Or pur sur une plaque de bois d’ébène. Il y a une dizaine d’années, Ortofon avait proposé cette finition « Urushi » sur les cellules de la gamme Rondo.

La forme de la Hana Umami est très ergonomique et son profil semble avoir été désigné par un cabinet aéronautique ! C’est Hana Okada-san qui a dessiné et élaboré lui-même le corps de la Umami.

Hana Umami Red : diamant

Hana a choisi d’équiper cette cellule d’un diamant Nude Microline. Celui-ci semble être un profil assez proche de celui qui équipe la cellule MC Hana ML.

Cependant, ici, il est monté sur un superbe cantilever en Bore. Le bore possède une dureté comparable à celle du diamant. Elle permet de maintenir de manière rigide et précise le stylus Microline. Ce cantilever permet aux plus petits détails audibles et à la micro-dynamique d'être transmis avec le minimum de perte au générateur de la cellule phono.

A celui-ci sont associées des bobines en fil de cuivre très pur. L’armature est en Permalloy et le générateur est confié à des aimants en Salmarium Cobalt.

Hana signale aussi qu’un traitement cryogénique a été appliqué à la majorité des composants.

Hana Umami Red : boite et accessoires

Le déballage de la cellule MC Hana Umami Red est sans surpris.

Comme tous les produits Hana, l’emballage est très sobre, voire assez « cheap » pour une cellule de cette gamme. Néanmoins, pour leur défense, il est vrai que la boite ne fait pas de musique !

Trois jeux de vis (4, 5, 6 mm), une clé 6 pans et une brosse sont livrés avec. C’est le minimum « syndical », mais c’est aussi le principal !

Hana Umami Red : mise en œuvre

La mise en œuvre est assez simple et son réglage est assez facilité par sa forme.

Sa compliance, relativement élevée pour une cellule MC bas niveau, et sa masse moyenne lui permettent d’être associée à la majorité des bras de lecture de qualité ayant une masse effective moyenne/basse.

La charge pourrait être tout bêtement autour de 60 ohms, mais l’expérience nous a montré, qu’en général, il faut plutôt multiplier la résistance interne par 15 pour obtenir la charge idéale avec un amplificateur MC. Cela peut être diffèrent avec un transformateur MC (Step Up).

Donc, dans le cas présent, nous avons obtenu un bon résultat autour de 100 ohms. Il est cependant possible, sur certains systèmes, de monter un peu au-dessus si l’on désire un peu plus de clarté.

Son niveau de sortie assez confortable demande un préamplificateur phono MC proposant un gain minimum de 58 dB, mais 62 dB sont recommandés.

Hana Umami Red : test et écoute

Comme d’autres cellules phono haut de gamme, la cellule Umami Red ne peut s’apprécier au bout de 2 morceaux car elle n’est pas démonstrative et n’impose pas une personnalité extravagante. C’est d’ailleurs en cela que l’écoute des premiers LP est certainement un peu déroutante. En revanche, on remarque assez rapidement ses qualités, et en particulier son équilibre.

La Hana Umami Red n’est pas typée, elle permet donc d’écouter tous les styles de musique avec la même qualité de restitution. Son atout principal est son équilibre et sa facilité à transmettre le message avec simplicité et finesse.

Elle n’est jamais démonstrative ou excessive. Si vous cherchez une cellule qui « frappe fort » ou qui « enjolive » les timbres, cette Hana Umami ne sera pas faite pour vous... Elle est sage, mais tout est à sa place et la moindre harmonie est vraiment retranscrite avec nuance et subtilité.

On remarque aussi que cette cellule MC est faite pour extraire sans difficulté les différents instruments d’une œuvre, même très complexe. Sur la symphonie n°5 de G. Mahler (L.Berstein), on distingue parfaitement tous les pupitres avec une vraie spatialisation en 3D. Les forte sont parfaitement reproduits sans aucune crispation ou distorsion. Les passages les plus calmes et les pianissimos sont extraits avec une articulation et une beauté rares. La qualité et la neutralité des timbres rendent l’interprétation d’un réalisme saisissant et ajoute un côté émotionnel surprenant. Tout comme le medium qui est clairement son point fort. Les voix, les cordes, les cuivres brillent de mille feux !

L’aigu fait preuve d’une grande finesse et d’une belle clarté, sans jamais offrir de dureté. Cette partie du spectre peut être plus ou moins ajusté en fonction de la charge choisie. Le bas du spectre est parfaitement intégré au reste des registres. Certaines cellules MC comme l’Ortofon Windfeld semblent explorer avec plus de profondeur et d’aplomb le bas du spectre. Mais c’est une question de goût et d’association avec le bras et le préampli phono.

La Hana Umami Red possède un niveau de bruit très faible, ce qui permet de laisser passer les moindres détails, même ceux qui offrent un très faible niveau.

En conclusion, cette excursion du constructeur japonais dans le haut de gamme des cellules MC est une réelle réussite !

La cellule MC Hana Umani Red fait certainement partie des 2 ou 3 meilleures cellules MC bas niveau en-dessous des 5000 euros. Elle privilégie la neutralité et la nuance, et donc la musicalité, et c’est bien le principal ! Bravo !

A recommander +++

AWARDS :

Hi-Fi+ - Cartridge of the Year 2020

Hi-Fi News - Highly Commended - 2021

Franck

Principe : cellule MC bas niveau

Corps : Duralium

Finition : laque Urushi rouge

Niveau de sortie : 0.4mV

Profil stylus : Nude Microline

Cantilever : en Bore

Armature : Permalloy

Aimants : Salmarium Cobalt

Bobines : cuivre haute pureté

Impédance interne : 6 ohms

Compliance : 17

Séparation des canaux : 30 dB

Équilibre des canaux : 0.5 dB

Réponse en fréquence : 15-50 000 hz

Charge : > 70 ohms

Force d’appui : 1.8/2.2g

Force d’appui recommandée : 2g

Traçabilité : 70u/2gr

Poids : 10.5g

Banc d'essai - Hi-Fi News

0.57 Mo - pdf

Awards

Awards

Hi-Fi News

Highly Commended - 2021

Hi-Fi+

Cartridge of the Year 2020
Avis clients

Donnez votre avis

Cellule MC Hana Umami Red

Cellule MC Hana Umami Red

Cellule MC bas niveau

Diamant Microline

Cantilever en Bore

Made in Japan

Nos conseils & astuces