Molécule – -22,7°C (Mille Feuilles – 2018)

Molecule - -22 7 Degre

Molécule nous revient avec un projet encore plus fou que le précédent (voir la sélection de l’été 2016). Ici, Romain Delahaye, qui est l’homme derrière Molécule, est parti s’isoler avec ses machines pendant 5 semaines dans une cabane glacée située dans un village Inuit du Groenland avec pour seul luxe, comme il le décrit lui-même, l’électricité ! Tous les jours, il partait armé d’un fusil, en cas de rencontre fortuite avec un ours polaire, pour aller capter les sons de la banquise. Il résulte de ce travail un album dont se dégage une ambiance toute particulière. C’est bien simple, on se sent transporter au milieu de ce désert de glace avec un sentiment de solitude exacerbé. Encore une fois, Molécule nous livre un album électro d’une grande singularité et qui est une grande réussite !

 

 

Charlotte Gainsbourg – Rest (Because Music – 2018)

Charlotte Gainsbourg - Rest

Pour être franc, je ne suis pas un grand fan de ce qu’a fait Charlotte Gainsbourg par le passé. Mais là, j’ai été agréablement surpris par la qualité de cet album ! D’un point de vue musical, la production est d’une grande qualité avec notamment le travail de SebastiAn (DJ qui nous vient du label Ed Banger) qui réalise des compositions très intéressantes. Tout cela vient accompagner des textes en français assez mélancoliques (pour exemple, je vous laisse tendre l’oreille vers le premier titre de l’album, Ring-a-Ring O’ Roses) et qui sont contrebalancés par des incursions en anglais plus lumineuses apportant un équilibre d’une grande beauté. Un titre en particulier a retenu toute mon attention : Deadly Valentine. Une belle découverte !

 

 

Metallica – Master of Puppets « Remastered » (Universal – 2017)

Metallica - Master of Puppets

L’objet ultime pour tous les collectionneurs et fans avertis de Metallica ! Le mythique album de Metallica, considéré comme l’un des plus affluents du Thrash Metal, ressort avec son lot de live, démos, version remasterisée, etc. Je ne vais pas m’étendre sur pourquoi cet album est si essentiel… Si jamais vous n’avez jamais tendu l’oreille sur ce groupe, et pour briser les idées reçues, je vous laisse découvrir le tire « Orion ».  Sublime !