Le stockage

Introduction

Avant l’ère de la musique numérique, la question du stockage ne se posait pas puisque les supports physiques (vinyle, CD, DVD …) l’assuraient. Les mélomanes avertis n’ont plus besoin de grandes pièces pour ranger leur vaste bibliothèque musicale. Avec les fichiers audio, on va parler de volume ou de capacité de stockage d’un disque dur. La question du stockage est très importante en musique dématérialisée, dépendant de la capacité de stockage de l’appareil utilisé, vous devrez choisir entre avoir beaucoup de musique en basse qualité (format mp3 par exemple) ou moins de fichiers mais en très haute qualité (Studio Masters).

Stockage local

Le disque dur mécanique est une mémoire de masse magnétique. Il permet d’écrire (coder les données numériques) et de les lire. Le premier disque dur a été conçu par IBM (inventé par Reynold Johnson) en 1956 offrant 5 Mo de stockage pour un prix de 10 000 dollars ! Avec de nombreux progrès, on trouve aujourd’hui sur le marché des disques durs d’une capacité de stockage de 4 Teraoctets aux alentours de 300 € pour les premiers prix.

Capacité de stockageSource : Wikipédia

 

 Voici le schéma d’un disque dur :

Schéma d'un disque durSource : Wikipédia

On pourrait assimiler le fonctionnement d’un disque dur à celui d’une platine vinyle ! On retrouve plusieurs éléments en commun : une alimentation, un plateau, un axe, un bras et une tête de lecture/écriture ! Le plateau du disque dur est en aluminium, en verre ou en céramique. Ses faces supportent une bande magnétique. L’écriture des données se fait par le courant électrique, selon inversement ou non du champ magnétique, la tête d’écriture inscrira 0 ou 1. Le fonctionnement est le même pour la lecture.

Il est important de souligner que les performances de votre disque dur se dégradent lorsqu’il est utilisé à plus de 80 % de sa mémoire. Lorsqu’il est surchargé, le temps de latence, de transfert, de recherche et d’accès sont extrêmement lent et risquent de détériorer le matériel. Veillez à toujours conserver suffisamment d’espace disque afin de ne pas réduire sa durée de vie.

Situation à éviter pour un disque dur

Les capacités de mémoire :

Les capacités de mémoire

 

La technologie sans cesse en expansion a permis une importante baisse du prix de la mémoire depuis l’année 2006 où le Go était à 32€. C’est en septembre 2011 que le prix du Gigaoctet atteint 1€! Actuellement le Go est à 0,68€, le stockage n’est donc plus un problème. Grâce au prix accessible au grand public, ce ne sont plus des produits rares ou d’exceptions que certains peuvent se permettre d’acheter.


Prix du gigaoctet depuis 2006

Source : Wikipédia

Le moyen le plus simple de stocker de la musique est l’utilisation du disque dur de son ordinateur, en faisant attention à l’espace disponible restant. Pour des raisons de sécurité, il est préférable de sauvegarder sa bibliothèque sur un second disque dur afin d’éviter la « perte de données ».  Cependant pour écouter votre musique l’ordinateur devra être allumé.

Vous pouvez également stocker votre musique sur des appareils portables grâce aux cartes mémoires. Les cartes mémoires fonctionnent de la même manière que la mémoire vive d’un ordinateur, sauf qu’elles ne perdent pas les données lors de la mise hors tension. Dans cette catégorie, on retrouve les smartphones, iPod, mp3, mais leurs capacités de mémoire n’égalent pas celles d’un disque dur, on trouvera au maximum des iPod jusqu’à 160 Go.

Un autre moyen est de stocker sa bibliothèque sur un disque dur réseau (NAS : Network Attached Storage). Cet appareil est équipé d’un ou plusieurs disques durs et rend accessible son contenu via le réseau.  Accompagné d’un lecteur réseau vous pourrez écouter votre musique sans allumer votre ordinateur.

Enfin la solution tout-en-un : le serveur musical. Il s'agit d'un appareil très autonome, qui vous permettra à la fois de numériser vos CD, de les stocker et de les lire avec bien évidemment un raccordement à votre amplificateur et vos enceintes. En plus d’un fonctionnement local, certains serveurs disposent d’accès réseaux. Vous pourrez ainsi accéder au contenu des périphériques connectés sur votre réseau.

 

Voici un tableau donnant une idée des capacités de stockage avec le nombre de musique :

Capacités de stockage ave le nombre de musique

Stockage en ligne : Cloud

Le Cloud dit « nuage » définit l’externalisation de données.  En effet c’est un service proposé par des entreprises, qui stockent physiquement vos données et les dupliquent sur deux à trois sites différents. Le Cloud est accessible partout au travers des périphériques compatibles tels que les smartphones, les tablettes et les ordinateurs, à condition d’avoir accès à Internet.

Il existe trois services différents de stockage sur le nuage, Apple iTunes Match, Amazon Cloud Player et Google Play Musique. Tous utilisent la technologie « Scan & Match ». Celle-ci permet de passer en revue votre bibliothèque locale, afin de trouver les fichiers correspondant avec les catalogues proposés par ces services et de les mettre à disposition sur le Cloud en un format et une bande passante déterminée.

Tout d’abord, iTunes est le leader des ventes de musique en ligne. Il propose pour 24,99€ par an, un espace de stockage de 25 000 morceaux, en plus de tous les titres achetés sur l’iTunes store. iTunes Match encode les fichiers de votre bibliothèque correspondant au catalogue, en format AAC en 256 Kbps et les met à disposition sur iCloud. Il n’y a pas de ré-encodage pour les morceaux qui ne correspondent pas au catalogue

Formats reconnus : AAC, WAV, Mpeg-4, ALAC et AIFF

Ensuite, il y a l’offre d’Amazon Cloud Player. Pour 24,99€ par an, vous pourrez stocker jusqu’à 250 000 morceaux. Amazon possède aussi une plateforme de téléchargement de musique Amazon MP3. Si vous êtes client, vous bénéficiez d’un espace de stockage illimité pour vos achat sur le site. La version d’essai gratuite offre un stockage pour 250 titres, en plus de tous ceux achetés sur Amazon MP3. Amazon Cloud Player encode en format MP3 avec une bande passante maximale de 256 Kbps. Il n’y a pas de ré-encodage pour les morceaux absents du catalogue

Formats reconnus : MP3, WMA, AIFF, FLAC, WAV, AAC et OGG

Enfin, l’offre Google Play Musique. Contrairement aux deux précèdents, le Cloud de Google est gratuit et peut accueillir jusqu’à 20 000 titres. Google Play Musique encode les fichiers au format MP3 320 Kbps, même ceux que vous avez téléchargés et qui ne figurent pas dans le catalogue de Google.

Formats reconnus : MP3, AAC, FLAC, OGG et WMA

En utilisant l’un de ces 3 services de Cloud, vous pouvez à tout moment récupérer localement vos titres depuis le nuage.