Sélection été 2017

Future Islands – Singles (4AD – 2014)

Future Islands - Singles

Alors, pour être tout à fait franc, j’ai découvert ce groupe il y a à peine 1 mois et j’ai reçu une grosse claque. Le genre de découverte qui n’arrive pas souvent. Le groupe Future Islands, dont les prestations scéniques de leur chanteur ne laissent pas indifférentes, a fait sensation lors de son live sur The Late Show de David Letterman avec la chanson qui ouvre cet album et qui est tout simplement sublime : « Seasons (Waiting for You) ». Tout l’album est un bijou de Synthpop et les titres s’enchainent avec bonheur, avec l’unique envie d’y revenir. D’ailleurs, le LP tourne en boucle en ce moment sur ma platine vinyle. Un autre très bon titre qui sort du lot serait « Light House ». Vous l’aurez compris, un INCONTOURNABLE !! Ils seront d’ailleurs à la Route du Rock cette année donc si vous y allez, ne passez pas à côté !

 

 

 

Algiers – The Underside of Power (Matador – 2017)

Algiers - The Underside of Power

J’attendais le nouvel opus de ce groupe nous venant d’Atlanta avec beaucoup d’impatience suite à leur excellent premier LP. Même si il n’a pas la même immédiateté, il conserve tout ce qui fait la saveur de leur musique qui mélange Gospel, Blues, Rock et même Post-Punk sous certains aspects. Pour s’en convaincre, je vous laisse découvrir « Death March » avec l’influence de The Cure qui n’est jamais très loin. Le résultat est là encore très bon et même si la rage laisse parfois la place à une certaine mélancolie, voire douceur (« A Murmur. A Sign. » ou encore « Mme Rieux » avec sa sublime partie de piano), cela ne fait que donner encore plus de profondeur à cet album de Algiers. À découvrir.

 

 

 

Blanck Mass – World Eater (Sacred Bones – 2017)

Blanck Mass - World Eater

Attention, album exigeant en vue ! Blanck Mass est le projet solo de Benjamin John Power de Fuck Buttons, l’un des groupes d’électro les plus intéressants à mes yeux (donc en toute objectivité bien sûr !!) et qui n’a malheureusement pas sorti d’album depuis 2013. Ils seraient cependant en train de travailler sur leur quatrième (nous avons hâte). Pour décrire le mieux ce projet solo, je dirais que nous avons affaire à la partie sombre de FB avec une électro dure et un univers très sombre. Et qui sait montrer les crocs à l’image de la photo qui orne ce nouveau LP ! Malgré tout, une certaine poésie s’en dégage pour peu que l’on prenne le temps de se laisser porter par cet univers. Un coup de cœur sur le titre « The Rat ».