Retour au listing

Le blog maPlatine.com

Interview d’Edouard, fondateur de Wax Buyers Club

Wax Buyers Club

Vous avez envie de débuter une collection de disques vinyles ? Ou tout simplement envie de découvrir des LPs que vous n’auriez pas spécialement achetés chez votre disquaire du coin ? maPlatine.com vous présente le Wax Buyers Club, un site internet proposant un service de box vinyles. Et qui de mieux que son fondateur, Edouard, pour vous en parler ?

 

Logo WaxBuyersClub

 

– Comment avez-vous eu l’idée de créer le Wax Buyers Club ? Et quand avez-vous décidé de créer votre site internet ?

Je m’en souviens comme si c’était hier. J’étais en voiture pour me rendre au travail, en septembre 2014. Je cherchais depuis un moment le moyen de devenir disquaire, mais chargé de famille, le risque était trop grand pour moi de quitter mon job pour me lancer dans une activité assez incertaine dans le contexte actuel du marché de la musique. Assez rapidement, l’idée de proposer 1 vinyle par mois et par abonnement solutionnait pas mal de problèmes comme la gestion du stock et la gestion du temps. Avec le recul, c’était finalement très naïf puisque la gestion du stock est cruciale lorsqu’il s’agit de proposer une offre par abonnement. Quand à la gestion du temps… avec des délais de pressage qui n’ont cesse de s’allonger avec un marché du disque vinyle qui se porte de mieux en mieux et bien c’est une autre histoire ! Mais voilà, l’idée est arrivée comme cela. Le jour même, j’ai cherché si une offre de « disque vinyle par abonnement » existait en France. En 2014, seule une offre en provenance des US était disponible. Sauf qu’avec les tarifs d’expédition pour traverser l’Atlantique, les prix étaient tout à fait prohibitifs. Alors je me suis lancé très rapidement puisque nous avons commencé à communiquer sur le Wax Buyers Club dès la fin du mois de novembre, avec un site entièrement fonctionnel en janvier 2015 et un premier « vinyle du mois » envoyé en février 2015.

 

–  En quoi consiste votre club et comment cela fonctionne ?

Assez simplement en fait. Il suffit de se rendre au www.waxbuyers.club, de créer son compte et l’offre est directement accessible : 1 vinyle par mois livré chez toi pour 23,99€, frais de port inclus. C’est sans engagement bien sûr et pas la peine d’envoyer un recommandé avec accusé de réception 3 mois à l’avance pour stopper son abonnement. Un simple clic sur l’espace abonné et c’est réglé. Nous avons beaucoup travaillé avec Maneep pour proposer un site attrayant et une solution de paiement claire et sécurisée.

Une fois abonnés, nos membres reçoivent chaque mois leur disque vinyle en édition limitée et qui a été pressé en exclusivité pour le Wax Buyers Club. Mais en plus de cela, ils ont accès à une boutique en ligne dans laquelle nos bacs de vinyles sont pleins et à leur disposition. Ils choisissent ce qui leur plait, sachant qu’ils bénéficient de 10% de réduction en tant qu’abonnés au disque du mois et qu’en plus ils ne paient pas de frais de port additionnels !

 

Expédition de WaxBuyersClub

 

– Quel genre de disques vinyles trouve-t-on dans vos box vinyles ?

Au WaxBuyersClub, on défend l’idée selon laquelle un bon album sera bon quel que soit son style. Cela veut dire que nos abonnés peuvent s’attendre chaque mois à recevoir un album qui pourra être dans n’importe quel style. Et puis, avez-vous déjà essayé de classer votre collection de vinyles par genre musical ? C’est l’enfer, on se retrouve toujours à la fin avec une pile de disques (souvent les meilleurs) dont on ne sait pas si il faut les mettre dans telle ou telle case…

En mars dernier (2017), nous avons par exemple accueilli un groupe Français de P-Funk, The Fat Badgers, avec un disque vinyle en édition spéciale « gold ». Le mois d’après c’était un live de Nina Simone qui n’avait jamais été sorti sur vinyle en Europe. Et en Mai le premier album de Okey Dokey, un groupe de Nashville qui sort son premier album en exclusivité avec son label Exag’Records et le Wax Buyers Club sur un vinyle « splatter » rose et transparent.

Comme vous le voyez, les genres proposés sont très variés mais c’est toujours de la très bonne musique sur des vinyles plutôt jolis et avec un mastering très qualitatif.

 

– Comment sélectionnez-vous les disques du mois ?

La musique, la musique, et la musique. Le retour du vinyle n’est pas qu’une question de chaleur ou de qualité sonore (débat interminable d’ailleurs !). C’est l’interaction qu’il exige avec l’auditeur qui en fait tout l’intérêt. La beauté de la pochette, le poids du disque vinyle quand on le prend dans la main, son odeur, le petit bruit de l’aiguille qui se pose sur le vinyle, ses craquements (le moins possible tout de même), le changement de face, etc… Bien sûr que le numérique, et en particulier le streaming, a ses avantages.

Si l’album se tient de bout en bout, si il est l’œuvre d’un artiste indépendant et produit par un label indépendant, si la pochette nous plait alors le disque vinyle fait partie des disques du mois « potentiels ». Parfois, nous essayons de rentrer en contact avec l’artiste/label. D’autres fois, c’est l’inverse.

Bien évidemment, nous avons une contrainte de prix. Faire rentrer un vinyle en édition limitée, expédition comprise, à 23,99€ n’est pas chose facile. Mais nous travaillons depuis le début avec des labels indépendants qui savent que l’on fait un travail de qualité et qui nous soutiennent à fond dans notre démarche.

 

Disques du WaxBuyersClub

 

– Qu’est-ce qui vous différencie des box vinyles concurrentes ?

Je crois bien que nous sommes les seuls, en France, à proposer une offre de ce type. C’est à dire des disques vinyles en pressage exclusif et dont le prix s’affiche clairement sur le site. Les box vinyles dont l’offre est massivement constituée par du Back Catalogue des majors et que l’on retrouve dans les grandes surfaces à 10€, ne sont pas à proprement parler des concurrents.

En Grande-Bretagne, il existe Flying Vinyl qui envoie chaque mois 4-5 45 tours et franchement, on trouve l’idée géniale. Et bien sûr, les darons de Vinyl Me Please aux US qui ont été les premiers et qui font un travail génial. Dommage que ce soit si cher de se faire livrer en Europe.

 

– Pouvez-vous nous en dire plus sur vos abonnés ?

Ce sont les meilleurs, on les adore. Nous avons beaucoup d’échanges avec eux sur Twitter et Instagram, réseaux sur lesquels ils postent beaucoup de photos de leurs disques vinyles du mois avec le #waxbuyersclub. Certains d’entre eux nous ont même suggéré des artistes qui se sont retrouvés soit dans notre boutique en ligne, soit en disque du mois ! Le vinyle du mois d’août, par exemple, nous a été suggéré. Le WaxBuyersClub porte bien son nom : nous faisons tous partie du même club et prenons plaisir à échanger autour de notre passion commune.

Quant au genre musical qui fonctionne le mieux, et bien je vous renvoie à ma réponse de tout à l’heure. 😉 Un bon album sera bon quel que soit son style. Je vais aussi rester discret sur nos chiffres, mais je peux vous dire qu’en février 2015, pour notre premier vinyle du mois il y a 2 ans, nous avons envoyé… 27 vinyles ! Aujourd’hui, c’est beaucoup plus et nos abonnés sont chaque mois de plus en plus nombreux, à tel point que nous avons dû mettre en place de nouvelles solutions logistiques et trouver à nous loger dans plus grand.

 

– Des coups de cœur particuliers parmi tous les disques vinyles que vous avez proposés ?

La réponse facile serait de dire… le prochain ! Et pour être honnête c’est souvent le cas. On travaille sur le vinyle du mois entre 5 et 8 mois à l’avance, donc on y place beaucoup d’attentes et d’envies. Dans nos précédents vinyles du mois, une mention spéciale à FX100 en juillet 2015, un triple vinyle de couleur reprenant les meilleures signatures du label Jarring Effects. C’était énorme. The Bongo Hop avec Sintagarona, chez Underdog Records, nous a ensoleillé tout cet hiver 2016-17. Et bien sûr « A very rare evening » de Nina Simone, chez Tidal Waves au mois d’Avril 2017. Ce vinyle « color in color, purple and clear » a été envoyé partout dans le monde : Australie, Japon, Canada, Amérique du sud !

 

Live de Nina Simone par le WaxBuyersClub

 

– En tant que grand passionné de musique, combien de vinyles estimez-vous avoir dans votre collection personnelle ?

Pas énormément en réalité, un petit millier de 33 tours au total et une bonne centaine de 45 tours. Ils se partagent entre vieux disques que mes parents m’ont donnés, d’autres récupérés dans des vide-greniers et d’autres achetés sur discogs et chez mon disquaire. A l’image du WaxBuyersClub, cette collection est assez éclectique, avec cependant un petit tropisme sur la soul des 70’s, Miles Davis et Led Zepellin.

 

– Sur quel modèle de platine vinyle écoutez-vous vos disques vinyles ?

J’ai toujours préféré dépenser mon argent dans des disques vinyles que dans du matériel, donc mon équipement reste assez modeste. J’ai une paire d’enceintes Cabasse MT3 Antigua mis en son par un Marantz PM-5005 acheté récemment. Cet amplificateur récent (et bluffant !) remplace pour le moment mon vieil ampli Scott A-437 qui a besoin d’une remise à neuf. Ma platine vinyle est une Audio-Technica AT LP120 USB, c’est à dire une « MK-II like ». Je dois dire que l’entrainement direct est très appréciable, même si il s’agit d’une platine vinyle bien loin des critères Hi-Fi « classiques ». Je dois dire qu’elle est bien aidée par sa cellule Ortofon OM-Blue qui fait des miracles !

Je commence cependant à regarder du côté de maPlatine.com et je rêve absolument de posséder une platine vinyle VPI !

 

WaxBuyersClub et sa platine vinyle Audio Technica AT LP120 USB

– Des indices à nous donner quant au contenu des prochaines box vinyles ? =)

Du Beau, du Bon, de la Couleur ! Et peut-être bien qu’un artiste français dont le patronyme est proche du WaxBuyersClub pourrait être de la partie dans les mois qui viennent. 😉